top of page

PRENDRE LE TEMPS - Vivre en Slow Life

Il y a des périodes où tout semble léger, rien nous pousse à agir dans la précipitation, dans l'ardeur. Il y a des moment où tout semble paisible sans besoin particulier, sans envie spécifique. Alors on se laisse aller tout en se demandant si cela est normal ? Avez-vous déjà connue cette sensation, souvent déstabilisant la première fois, d'être comme suspendu dans le temps ?

Est-ce que je déprime ? Est-ce que je suis en manque de vitalité ? Est-ce normal ? Eh bien, oui, cela arrive et c'est très bien ! Si après un avis médical, tout est opérationnel, histoire de vous rassurer, cette sensation est due au fait que votre Âme vous invite au relâchement. Bon, OK, lorsque cela se présente, c'est généralement une invitation fortement recommandée ! Il est simplement temps pour vous de vivre en suspension, en toute légèreté, sans contrainte, sans notion de temps et d'espace. On vous invite à vous laisser porter par le courant tout en contemplent le ciel. Oui, c'est ça, faite l'étoile et laissez vous porter.


Prendre le temps de vivre, c'est ce que nomment nos Frères anglo-saxon la slow life, qui signifie littéralement "vie lente". Cette période, qui peut devenir un véritable mode de vie à part entière, nous invite à retrouver notre rythme propre pour mieux nous épanouir dans une vie en cohérence avec soi-même, avec nos valeurs profondes. Loin d’être une utopie, c'est une énergie que nous pouvons mobiliser très simplement dans notre quotidien.

Écouter son corps, faire quelque chose qui nous tient à Cœur pour vibrer, observer son environnement, partager des moment d'échange avec ses proches, prendre le temps de bouger, de manger, de sentir, de voir, de ressentir. Tout un programme est à notre portée et bien plus encore ! Souvenez-vous, il y a quelques temps déjà, je vous parlais de [PRENDRE LE TEMPS] et j'interrogeais notre capacité à agir sur le temps comme nous agissons sur la matière. Prendre le temps de vivre...

3 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comentários


bottom of page