top of page

QUÉSAKO, le Spiritualité

Ah, voici un mot que l’on peut lire à tout va ; un mot qui a pris une ampleur incroyable due à une mode sociétale présentant très souvent des dérives incroyables. Je vous avais déjà partagé quelques mots que la spiritualité et la sexualité. Mais en fait, c’est quoi la spiritualité ? C’est quoi être spirituel ? C’est une très bonne question à laquelle je vais vous partager ma réponse. Je précise d'ores et déjà qu’elle n’engage que moi et que si elle trouve écho en vous, j’en serai ravi.


Être une personne spirituelle, c’est être né dans les années 70, aimer les fringues bariolées avec des motifs à fleur, fumer de la pâquerette et être assis constamment en tailleur en laissant sortir de sa bouche un AUM toute les minutes... Vous l’aurez compris, je plaisante ! Bien que pour beaucoup, la spiritualité, c’est ça. C’est ce stéréotype désuet et erroné associé au mouvement new-age.



Devenir ou être une personne spirituelle, c’est avant tout vivre des convictions qui nous sont propres dans le respect d’autrui et ce, sans aucun dogme, sans aucune contrainte extérieure. En d’autres termes, être spirituel est être quelqu’un qui vit en harmonie avec elle-même et avec l’environnement dans lequel elle évolue. Ainsi lorsqu’on parle de développement spirituel, c’est développer ses attaches avec la nature, les animaux, les plantes ; c’est prendre conscience de l’impact de notre mode de vie sur notre environnement direct et indirect ; c’est trouver des solutions simples et efficaces face à des problématiques de vie.


La spiritualité invite au partage, à l’ouverture au Monde, sans jugement (même si le jugement est souvent un obstacle lié à une mauvaise compréhension), dans le respect de tous. Tout être humain peut être un être spirituel, d’ailleurs nous sommes tous nés êtres spirituels. Regardez les enfants : ils découvrent le monde et s’adaptent à leur environnement ; rappelez-vous qu’un rien vous émerveillait. En grandissant, certains perdent cette sensibilité, cette spiritualité mais elle n’est jamais très loin. Je pense sincèrement qu’on peut être une femme d’affaire et être une femme spirituelle ; qu’on peut être un médecin et être spirituel ; qu’on peut être caissier et être spirituel. La spiritualité n’est pas liée à un échelon, à une posture, à un statut, non. Elle est simplement l’extension de nous-même. Elle est la manifestation du sens que l’on donne à notre propre vie.


A l’origine, le terme spirituel vient du terme esperitiel utilisé vers la moitié du Xe siècle. Si l’on observe bien ce terme, l’on remarque un lien étroit avec le mot esprit. Ainsi esperitiel désignait quelque chose de nature immatérielle, de l’ordre de l’esprit. Par conséquent, on peut en conclure qu’être quelqu’un de spirituel n’implique en aucun cas l’existence de rituels, de dogmes, de contraintes matérielles. Loin de là ! C’est juste avancer sur son chemin en étant le plus possible en harmonie avec soi-même et son environnement. Il existe donc autant de spiritualités que d’êtres sur cette Terre.

1 vue0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page